Vous êtes ici

14 jours de plus ! L'édito !

Il était temps ! Dès le 1er juillet, le congé paternité passe à 28 jours contre 14 actuellement. La France améliore enfin ce dispositif – à l’instar de nombreux autres pays en Europe - destiné à encourager l’implication des pères lors de l’arrivée d’un enfant. Soyons honnêtes… Même si la mesure contribue peu à cet indispensable et attendu « rééquilibrage des tâches domestiques et parentales », sa charge symbolique est indéniable. Que nous dit-elle ? Que les tâches liées à l'enfant ne doivent plus être exclusivement considérées comme maternelle. Que la charge mentale doit être partagée. Que les pères sont aussi compétents pour s’occuper des enfants… En bref, soyons résolument optimistes, cette mesure doit avant tout contribuer à détricoter les représentations tenaces qui enferment encore et toujours la parentalité dans des schémas sexistes !

Marie-Pierre Badré,
Présidente du Centre Hubertine Auclert, déléguée spéciale à l'égalité femmes-hommes à la Région île-de-France

 

  • Un édito à découvrir également dans la Cybertine #212...
  • Si vous n'êtes pas encore inscrit-e à la Cybertine : cliquez ici

Restons en contact

S’abonner à la newsletter