Vous êtes ici

Ce n'est pas si grave, Madame... L'édito !

« Vous exagérez ! », « Ce n’est pas si grave Madame…», « Cette douleur est dans votre tête »… Des paroles comme celles-ci, des millions de femmes les ont subies et les subissent encore, comme une dénégation arrogante venant s’ajouter aux symptômes douloureux et bien réels de l’endométriose. Aujourd’hui, cette maladie qui touche près d’une femme sur dix en France vient d’être reconnue officiellement comme « Affection Longue Durée ». À travers cette nécessaire reconnaissance, la recherche va enfin pouvoir se consacrer pleinement aux handicaps causés par cette maladie et au traitement de la souffrance jusqu’ici méprisée. Nous ne sommes pas dupes, ces années de déni scientifique et de silence ne sont ni plus ni moins l’expression de mécanismes sexistes à l’œuvre, à l’instar du tabou qui entoure les règles depuis des millénaires. Saluons une fois de plus la pugnacité féministe à rendre ces sujets visibles… Et la dignité qui l’accompagne !

Marie-Pierre Badré,
Présidente du Centre Hubertine Auclert

 

  • Un édito à découvrir également dans la Cybertine #222...
  • Si vous n'êtes pas encore inscrit-e à la Cybertine : cliquez ici

Restons en contact

S’abonner à la newsletter