Vous êtes ici

Décryptage de l'Observatoire n°4 Face à l’inceste, comment s’outiller en tant que professionnel·les pour mieux comprendre et protéger les victimes ?

1 personne sur 10 a été victime d’inceste en France (IPSOS, 2020). Les mobilisations massives qui ont eu lieu ces dernières années pour briser le tabou de l’inceste font prendre conscience de l’ampleur et de la réalité de l’inceste qui continue de se reproduire dans le silence du huis clos familial.  

Si les évolutions législatives portées par la loi du 21 avril 2021 sont à souligner – notamment la création de deux infractions autonomes qui pénalisent l’inceste (agression sexuelle incestueuse et viol incestueux), les avancées restent fragiles et incitent les professionnel·les à avoir un rôle proactif pour assurer une réelle protection des victimes mineures et majeures ayant subi l’inceste.
 

En novembre dernier, le Centre Hubertine Auclert a publié le rapport EVA  Ensemble, Vaincre l’inceste et s’En Affranchir (rapport et synthèse disponibles en ligne) construit avec les acteurs et actrices de terrain. Il dresse un état des lieux de la prise en compte de l’inceste en Île-de-France et formule des recommandations concrètes pour mieux connaître, repérer et protéger les victimes d’inceste. Le rapport a notamment pointé le manque de formation des professionnel·les en lien avec un jeune public (Éducation nationale, protection de l’enfance et plus largement les professions en lien avec la jeunesse, l’éducation populaire et le sport) sur l’inceste et les violences sexuelles faites aux mineur·es dans la famille. Il en est de même pour les professionnel·les qui peuvent se sentir démuni·es face à des adultes qui ont été victimes d’inceste dans leur enfance. Ces formations sont pourtant indispensables afin de faire évoluer les représentations sur l’inceste et les pratiques professionnelles pour accompagner au mieux les victimes.

>> Voir la recommandation n°9 du rapport EVA : « rendre systématique et obligatoire la formation initiale et continue sur l’inceste des professions qui travaillent auprès de personnes mineures. » (détaillées pp.45-49 du rapport).

Pour accompagner les professionnel·les à mieux repérer et prévenir les situations d’inceste, le Centre Hubertine Auclert met à dispositions plusieurs outils :

  • Un module d’auto-formation de 30 minutes « Comprendre l’égalité » composé de six capsules vidéos thématiques de 4 à 5 minutes. Les expert·es reviennent sur les enjeux autour de l’inceste en décryptant son cadre légal, ses conséquences sur les victimes, les conseils de repérage et les modalités de signalement des cas d’inceste, mais aussi les besoins des victimes, une aide au décryptage des stratégies des agresseurs et des expériences de prévention auprès du grand public (jeunes et adultes). Ces capsules ont été réalisées avec la participation d’expert·es de terrain : association spécialisées (CFCV, Un monde à travers un regard, Claf’Outils, En avant toute(s) !), professionnel·les de l’Éducation nationale (Rectorat de Versailles) et de la protection de l’enfance (de Seine Saint Denis) et magistrat (Édouard Durand, co président de la CIVIISE). Elles sont à destination de toute personne travaillant avec un jeune public.

>> Bon à savoir : le replay de la rencontre « Inceste : Comprendre pour agir et prévenir » à destination des professionnel·les organisée à l’occasion du 25 novembre 2021 est disponible ici.

  • Pour faciliter la prévention, le Centre a réalisé en 2022 une malle interactive « Inceste et violences sexuelles subies dans le cadre familial » dans laquelle sont recensées les ressources, adaptées à différentes tranche d’âge (3-7 ans, 8-13 ans, 14 ans et plus) qui traitent de l’inceste. Des ressources complémentaires pour approfondir le sujet de l’inceste (études, enquêtes, ouvrages) y figurent également. Cette malle sera mise à jour régulièrement. Les autres malles du Centre sont à retrouver ici.
  • Une campagne de prévention #IncesteParlonsEn a été réalisée par le Centre en octobre 2021. Elle est destinée aux adolescent·es pour qu’ils et elles soient informé·es sur cette violence et connaissent les personnes de confiance à contacter. Un guide pour les professionnel·les accompagne également la campagne, afin de les outiller pour avoir les bons réflexes pour recueillir la parole des victimes et signaler en cas de danger.
  • Sur le site incesteparlonsen.com, les professionnel·les pourront retrouver des ressources pour se former et des contacts pour mettre en place des séances de sensibilisation avec les jeunes, afin d’aborder les questions liées au rapport au corps, aux droits, à la notion de consentement, etc. qui sont également nécessaires pour lutter efficacement contre l’inceste. Le Centre Hubertine Auclert peut également accompagner les professionnel·les dans leurs projets.
Plus d'informations sur le CAAEE ici.
 

Restons en contact

S’abonner à la newsletter