Vous êtes ici

Justice et violences L'édito !

« Tout personne a droit d'être jugée par un juge indépendant et impartial, dans le cadre d'un procès équitable. » La médiatisation du premier procès de Georges Tron a mis en lumière des dysfonctionnements dans le traitement judiciaire des violences sexuelles : magistrats peu formés sur ce sujet, lenteur des procédures, victimes malmenées... Autant de symptômes qui révèlent une justice peinant à mesurer l’ampleur du phénomène et la complexité des violences sexuelles. D’où la nécessaire obligation de formation sur ces sujets ! Espérons qu’en 2018, la prise de conscience globale atteigne enfin les institutions en profondeur afin que les victimes ne soient pas découragées à faire valoir leurs droits. Vous pouvez compter sur le Centre Hubertine Auclert pour mener ces combats à vos côtés !

Marie-Pierre Badré,
Présidente du Centre Hubertine Auclert, déléguée spéciale à l'égalité femmes-hommes à la Région île-de-France

 

  • Un édito à découvrir également dans la Cybertine #148...
  • Si vous n'êtes pas encore inscrit-e à la Cybertine : cliquez ici

Restons en contact

S’abonner à la newsletter