Vous êtes ici

Parité fluctuante... L'édito !

Alors que la France vient de clore un épisode électoral intense, il est temps de proposer un premier bilan, au prisme de l’égalité femmes-hommes. Entre les discours vertueux et une réalité souvent dissonante sur le terrain, qu’en est-il de la parité réelle en 2022 par rapport à 2017 ? Le Centre Hubertine Auclert s’est penché mathématiquement sur la répartition des femmes et des hommes politiques, dans le cadre des candidatures aux législatives. Parmi les nombreux enseignements – que je vous invite à découvrir ici - deux sont particulièrement dérangeants : 1) Les pénalités financières ne jouent pas suffisamment leur rôle pour que la parité soit atteinte, au regard de sa très faible progression. 2) Pour la première fois depuis 1988, le pourcentage de femmes députées diminue au sein de l’Assemblée Nationale. Face à cette fâcheuse impression de recul, nous devons affiner nos dispositifs réglementaires pour que le « moins-disant » ne constitue plus la règle. À une époque où l’égalité femmes-hommes semble progresser à grands pas dans les consciences, la classe politique se doit plus que jamais d’être exemplaire !

Marie-Pierre Badré,
Présidente du Centre Hubertine Auclert

 

  • Un édito à découvrir également dans la Cybertine #232...
  • Si vous n'êtes pas encore inscrit-e à la Cybertine : cliquez ici

Restons en contact

S’abonner à la newsletter