Vous êtes ici

Ravensbrück, la force des femmes

Document(s) en téléchargement 
Type 
Exposition

L’exposition Ravensbrück, la Force des femmes est un outil pédagogique pour le grand public et le monde éducatif.
L'exposition comporte 8 volets qui comprend chacun 2 panneaux :
- Le camp de femmes de l’administration nazie : À la fin de l’année 1938, un Kommando du camp de Shachsenhausen fut transporté dans la petite ville de Fürstenberg pour y construire ce qui allait devenir le principal camp de concentration nazi pour femmes : Ravensbrück.
- Un camp organisé autour de la barbarie : Le camp de Ravensbrück était un camp de travail où tout était organisé pour que les déporté-es travaillent de la façon la plus rentable quelles qu’en soient les conséquences : une organisation autour de la terreur.
- Un camp de travail forcé : Dès 1933, les grandes entreprises allemandes s’adaptent au nouveau système politique. Siemens, AEG, Ravensbrück participe à l’exploitation inhumaine des prisonnières sur ses sites de travail
- Un camp d’extermination : Le système concentrationnaire nazi aboutit, dans un très grand nombre de cas, à la mort des déporté-es, quelle que soit la classification du camp. Les causes de mort à Ravensbrück et ses sous- Kommandos sont la maladie, l’épuisement par le travail, le manque de soin, d’hygiène et d’alimentation que l’on nomme extermination indirecte (Uckermark).
- Les femmes de Ravensbrück : 132 000 femmes, venues de 30 pays, ont été déportées et détenues dans le camp de Ravensbrück.
- Les enfants et la Kinderzimmer : Environ 900 enfants âgés de deux à seize ans furent déportés à Ravensbrück, avec leurs proches, évacués d’autres camps, séparés de leur famille ou déjà orphelins.
- La liberté retrouvée : Au printemps 1945, l’Armée rouge se rapprochant, les SS commencent à évacuer le camp de Ravensbrück. Le 30 avril 1945, la première unité de l’Armée rouge arrive dans le camp.
- Le travail de la mémoire autour du camp de Ravensbrück : La volonté d’entretenir le souvenir des femmes, de leurs souffrances subies dans le camp de Ravensbrück sous le joug des nazis, a été pré- sente dès la libération. Les déportées survivantes n’ont eu de cesse de témoigner de l’horreur du camp.

Publics ciblés 
Adolescent-e-s
Étudiant-e-s
Professionnel-le-s de l’éducation
Professionnel-le-s de la santé
Source-s/Auteur-e-s 

Clara Magazine et les éditions Talents Hauts

Auteur-e-s 
Carine Delahaye
Clara Magazine
Femmes Solidaires
Année de publication 
2015
Support 
17 panneaux souples de 60 x 80 cm
Comment se le procurer ?  

Disponible en prêt au Centre Hubertine Auclert pour les collectivités membres et les établissements scolaires franciliens uniquement :
Pour réserver et connaitre la disponibilité, contactez Paola Paci / paola [dot] paci [at] hubertine [dot] fr
Pour tout renseignement ou commande auprès de Femmes solidaires/ Clara magazine, contacter le 01.40.01.90.90

EXPOSITION DISPONIBLE POUR LE 8 MARS 2017

Cote 
FE 106
Disponibilité 
Au Centre Hubertine Auclert
Géographie 
Europe

Restons en contact

S’abonner à la newsletter